GYNECOMASTIE


DEFINITION, OBJECTIFS ET PRINCIPES


Gynécomastie

La gynécomastie correspond à un développement excessif du sein chez l'homme. C'est une altération morpho structurale de la région mammaire.

Motif de consultation pour des raisons d'ordre esthétique et/ou psychologique, elle évolue en deux temps: hyperplasie glandulaire initiale, puis fibrose irréversible .
Cette pathologie est liée à un déséquilibre de la balance hormonale entre les œstrogènes et les androgènes: augmentation de la sécrétion d'œstradiol, facteur de croissance essentiel de la glande mammaire.

D'un point de vue chirurgical, on distingue les déformations de la région mammaire secondaires à une hypertrophie du tissu sous cutané, celles dues à un excès et une  déformation du revêtement cutané et celles dues à l’association des deux.

Il existe de nombreuses étiologies à ce trouble:
-physiologiques: liées à l'âge chez le nouveau né, à la puberté, chez le sujet âgé.
-médicamenteuses : dues à leur effet oestrogénique, à une augmentation de la synthèse des œstrogènes (LH-RH), à une inhibition de la synthèse de la testostérone (métronidazole, miconazole), à l'inhibition de l'action des androgènes (anti androgènes stéroïdiens et non stéroïdiens).
-déficit en testostérone (insuffisance gonadique congénitale ou acquise).
-excès de production d'œstradiol (tumeur à cellules de Leydig, cancer du testicule, syndrome paranéoplasique...).
-idiopathiques.

Chez le patient porteur d’une gynécomastie, on doit explorer la fonction testiculaire à l’aide d’une échographie et  de tests hormonaux.

Après avoir exploré la cause de la déformation ,le traitement  est chirurgical.
Différentes techniques sont proposées : exérèse du tissu adipeux par lipoaspiration quand la déformation est secondaire à un excès adipeux , ou  lipoaspiration associée à l’ exérèse chirurgicale de l’excès  glandulaire quand ce dernier est associé à l’excès adipeux.

Différentes cicatrices cutanées sont proposées : hémi aréolaire    au ras du mamelon , périaréolaire,  au niveau du pli mammaire pour certains chirurgiens.

LES RISQUES


Les complications immédiates sont :

  • l’hématome qui nécessite une reprise immédiate au bloc
  • les infections qui nécessitent une antibiothérapie 
  • le nécrose cutanée.
Quand la déformation est importante, un  excès cutané peut être résiduel nécessitant une reprise chirurgicale ou une dépression thoracique peut persister nécessitant une greffe de tissu adipeux.

CONVALESCENCE

Le résultat chirurgical est définitif après six à douze mois.



GALERIE PHOTOS


Avant

Après

Gynécomastie cannistra Gynécomastie cannistra

 

Avant

Après

Gynécomastie cannistra Gynécomastie cannistra

 

Avant

Après

Gynécomastie cannistra Gynécomastie cannistra